Accéder à mon compte

Si vous avez perdu votre mot de passe, cliquez ici
Email :
Mot de passe :

Episode 15
Angerville l’Orcher dans la Seconde Guerre mondiale. Episode N°:15
  
Bien, nous revoici à la veille du printemps. En espérant un peu de soleil ! Encore une année pour mes vieilles branches d’if millénaire et, ma foi, je me porte encore bien.
Dans les années 20 et 30 le village n’avait  pas beaucoup changé. Les naissances avaient été peu nombreuses pendant la guerre ; il y avait moins d’enfants ; la crise économique de 1929   avait ralenti les activités mais ici à la campagne, c’était moins grave, malgré des prix de vente des produits agricoles trop  bas pour nos agriculteurs.
Cependant ce n’était rien à côté de ce qui nous attendait. En juin 1940, le 12 je crois, les troupes allemandes étaient aux portes du village, venant de Fécamp qu’elles avaient occupé la veille. Le lendemain elles étaient au Havre. Les Angervillais allaient connaître comme partout en zone occupée, les rationnements et réquisitions, que ce soit pour la nourriture, les chevaux, les carburants, les véhicules, les matières premières et matériaux de toutes sortes.
La côte fut déclarée « zone interdite » par l’occupant : il n’était plus question de s’approcher du bord de mer, sauf pour les « réquisitionnés » forcés de travailler sur les ouvrages du Mur de l’Atlantique, à Etretat, Saint Jouin Bruneval, Octeville, Fontaine La Mallet….. Dans les foyers,  des hommes manquaient à l’appel. Outre les morts pour la France lors des combats de Juin 1940, la mairie dénombrait encore au 1er octobre  1943,  27 prisonniers en Allemagne, leur allouant à chacun 100 francs pris sur les fonds libres de la commune et  déposés sur leur « livret du prisonnier ».
Des tranchées d’abris furent creusées dans les cours des écoles, celle des filles près de l’école actuelle, et celle des garçons située à la mairie,  en raison du  danger représenté par les bombardements  alliés. Personne n’était épargné. Ces années m’ont laissé un fort mauvais souvenir. J’ai même cru qu’on allait s’attaquer à mon tronc…mais bon, heureusement, du bois on en trouvait encore à la campagne.
Dois-je poursuivre maintenant et  évoquer le 1er septembre 1944….Oh, et puis non ! Ce sera cet été, si vous le voulez bien. J’aime bien vous faire patienter……… Si, si !                                        
  Taxus


 

 



Site officiel de la Mairie d'Angerville l'Orcher, commune membre de communauté de communes de Criquetôt l'esneval. Seine Maritime. 76280 angerville l'orcher

 

conception : © Acksoft