Accéder à mon compte

Si vous avez perdu votre mot de passe, cliquez ici
Email :
Mot de passe :

Episode 14
Angerville l’Orcher et la Grande Guerre Episode N°:14
  
Bien ; après vous avoir conté l’histoire du cimetière, le monument aux morts sur lequel je veille depuis plus de 90 ans me rappelle un autre épisode de l’histoire de notre village. Je me souviens très bien  de ce jour particulier  d’un bel été (pas comme cette année !)
Nous sommes le  1er août 1914. L’église  sonne le tocsin et  le tambour résonne. Les Angervillais  abandonnent les moissons. Devant la mairie des hommes lisent une affiche. On entend des conversations agitées.  Les femmes sont inquiètes. Cette affiche qui vient d’être placardée, c’est  celle de la mobilisation générale !
Oh, elle est bien peu détaillée ! Mais chaque homme possède  son livret militaire. A l'intérieur se trouve le fascicule de mobilisation.  Grâce à ce document de 4 pages il sait exactement ce qu’il doit  faire une fois la mobilisation décrétée. Il lui faut rejoindre son affectation et  revêtir l'uniforme comme 2,7 millions de réservistes. Il n’est pas encore question de guerre,  juste de mobilisation. Enfin jusqu’au 3 août ! Ils ne partent pas tous  le lendemain. En effet, contrairement à une idée reçue, les départs s’échelonnent sur plusieurs  semaines, voire plusieurs mois pour l’année 1914. Après plus de 4 années de guerre et bien d’autres départs pour les champs de bataille. 31 noms sont gravés sur le monument au pied de notre église.
Les combats n’ont pas lieu tout près d’ici, et cependant  la guerre est  proche ! En effet, Angerville et Manéglise  voient affluer plus de 4 000 blessés, accueillis au château des Hellandes transformé en hôpital militaire belge  de  mars 1917  à  décembre 1918.
Pourquoi un hôpital militaire belge ? Parce que les Allemands occupant  Bruxelles,   Sainte Adresse, qui abrite le gouvernement d’Albert Ier en exil, devient la capitale de la Belgique. Avec la présence de cet hôpital et de celui de Fécamp  les habitants de la région vont avoir une connaissance plus précise des souffrances endurées sur le Front et que les  autorités politiques cachent en imposant une stricte censure du  courrier (des soldats) et de  la presse. 
 
  Taxus


 

 




Site Web de la Communauté de Commune de Criquetot l'Esneval

ADAJE (Association pour le développement et l'accueil des jeunes enfants).

www.association-adaje.com

 


Site officiel de la Mairie d'Angerville l'Orcher, commune membre de communauté de communes de Criquetôt l'esneval. Seine Maritime. 76280 angerville l'orcher

 

conception : © Acksoft