Accéder à mon compte

Si vous avez perdu votre mot de passe, cliquez ici
Email :
Mot de passe :

Episode 1

Un arbre qui parle ? N'importe quoi !

Episode N°:1
  

Et pourtant moi qui suis si vieux j'en ai des choses à dire. Il vous suffirait d'écouter le bruit du vent dans mes ramures. Par les soirs de grand vent je raconte la longue histoire de notre village. Mais m'avez vous déjà écouté ?

Non ? Et bien désormais je m'en vais vous dire la longue aventure des ces lieux que vous croyez connaître. 

Je suis né bien avant que les hommes n'édifient l'église que j'abrite des vents de sud ouest. Je suis aujourd'hui un if plus que millénaire ; mon père l'était aussi. Ses racines tenaient la terre qui abritait les sépultures de nombreuses générations qui peuplèrent cette contrée. Il était si près de moi qu'il me conta l'histoire des siècles qui avaient vu sa jeunesse et celle de ses ancêtres.

Il y a 12 000 ans des groupes humains parcouraient cette région sur des chemins qui menaient des bords du fleuve,   bien plus puissant qu'aujourd'hui, aux territoires du Nord. La Manche n'était qu'un énorme estuaire pour le Rhin, la Tamise et la Seine. Mais ils n'étaient que les successeurs de peuples bien plus anciens et dont les outils de silex brisés ou perdus témoignent encore de leurs vies rudes. Vers 4000 ans avant J.C. la population commença à édifier des maisons et à fabriquer des outils en bronze ainsi que des céramiques nécessaires à la conservation des grains issus de l'agriculture naissante.

Des peuples gaulois venus du nord, les Calètes (en Gaulois «Cal» signifie «dur») s'installèrent quatre siècles av.J.C.et se mèlèrent aux populations locales. Ils vivaient groupés dans des camps fortifiés (Etretat-Camp de Canada à Fécamp) ou dans des villages à enclos. Malgré une lutte acharnée contre les troupes de Jules César, les Calètes furent vaincus par les Romains. De grandes fermes, les «villae» groupant autour de la maison du maître les masures des esclaves virent le jour et Angerville se développa à partir de l'une d'entre elles à proximité de sites préhistoriques abandonnés. Qu'advint-il ensuite ? Il va falloir que je rassemble mes souvenirs...      

  Taxus


 

 




Site Web de la Communauté de Commune de Criquetot l'Esneval

ADAJE (Association pour le développement et l'accueil des jeunes enfants).

www.association-adaje.com

 


Site officiel de la Mairie d'Angerville l'Orcher, commune membre de communauté de communes de Criquetôt l'esneval. Seine Maritime. 76280 angerville l'orcher

 

conception : © Acksoft