Accéder à mon compte

Si vous avez perdu votre mot de passe, cliquez ici
Email :
Mot de passe :
Episode 5
La Guerre de Cent Ans Episode N°:5
  
Voilà qu’on a cassé les murets qui me coinçaient les racines ! Mais où en étais-je de mon histoire ? Ah oui ! Au …..XIIIe siècle
 Les sires d’Angerville favorisèrent les religieux du Valasse et confièrent le prieuré de S.Dignefort de Gonfreville aux moines de Graville. Notre village, vers 1275, comptait 120 paroissiens ou chefs de famille, soit environ 600 habitants. L’agriculture prospérait. En 1322 le roi avait confié au seigneur d’Orcher la défense du Mont-Saint Michel contre les attaques anglaises.
L’histoire de la seigneurie allait cependant bientôt basculer.
La guerre de Cent Ans commençait ; la peste noire tua la moitié du village. La même année, en 1348, une terrible tempête ravagea le pays de Caux ; j’y perdis quelques branches ! Puis une longue sécheresse fit souffrir cultures, bêtes et hommes. En 1356 sur ordre royal le château de Gonfreville fut démantelé pour éviter que les Anglais ne s’y établissent. Une quarantaine d’années plus tard les d’Angerville ne possédaient plus leur seigneurie. En pleine guerre, faute d’héritier, leurs terres entraient dans les possessions de Guillaume Crespin de Mauny, descendant de Rollon et gendre de Robert d’Angerville.
 En 1415 les Anglais prirent le château de Gonfreville  rebâti, et écrasèrent la chevalerie française à Azincourt. Les terres d’Angerville et du Bec Crespin furent confisquées et données à John Fastolf, favori et Chambellan d’Henri V, roi d’Angleterre (W.Shakespeare en fit un personnage de théâtre). Les charrettes se mirent à rouler à gauche…non je plaisante !
 Alors, je vis les débris de l’armée française ravager la contrée. Puis en 1417 le duc d’Exeter depuis Harfleur et Fastolf depuis Fécamp se livrèrent à de terribles pillages ; les clochers, les bois, servirent de refuges aux survivants. Les loups couraient les campagnes. Longtemps après l’expulsion des envahisseurs (en 1449), les champs restèrent à l’abandon. Les Cauchois affamés se firent brigands, mercenaires à la solde de qui voulait bien les nourrir. Dans ces sombres années, des trésors furent enfouis, pour échapper aux saccages et je me souviens que, non loin d’ici….mais chuut ! Dois-je vous en dire plus ? Si vous êtes sages, mais bien après la Noël !

 
  Taxus


 

 



Mme le Maire et le Conseil Municipal
ont le plaisir de convier les Angervillais  à  l’inauguration de leur nouvelle mairie,
Le samedi 8 Avril 2017 à 11h00



Site officiel de la Mairie d'Angerville l'Orcher, commune membre de communauté de communes de Criquetôt l'esneval. Seine Maritime. 76280 angerville l'orcher

 

conception : © Acksoft